Sélectionner la langue
  • Italiano
  • English
  • Deutsch
  • Español
  • Français
Le panier est vide
close

Avant-première des Championnats du monde sur route UCI 2021

13 septembre 2021
Avant-première des Championnats du monde sur route UCI 2021

À la découverte des coureurs Campagnolo qui tenteront de se distinguer dans la Flandre.

La 100e édition des Championnats du monde de cyclisme sur route se déroule dans le berceau de ce sport, la Flandre, du dimanche 19 au dimanche 26 septembre. Pendant huit jours, 11 maillots arc-en-ciel tant convoités seront attribués à des coureurs du monde entier.

L’épreuve débutera le dimanche 19 septembre avec le contre-la-montre individuel hommes de 43,3 km. L’épreuve part de la mer du Nord, passe par le centre de Knokke-Heist, puis se dirige plus au sud et se termine à Bruges. 

Le reste de la semaine est divisé comme suit : contre-la-montre individuel élite hommes U23 et contre-la-montre individuel élite femmes (lundi 20 septembre) ; contre-la-montre individuel juniors femmes et contre-la-montre individuel juniors hommes (mardi 21 septembre) ; contre-la-montre par équipes relais mixte (mercredi 22 septembre) ; course en ligne hommes juniors et course en ligne hommes U23 (vendredi 24 septembre) ; course en ligne femmes junior et course en ligne femmes élite (samedi 25 septembre) ; et, comme dernier rendez-vous, la course sur route élite hommes qui se déroulera le dimanche 26 septembre.

C’est précisément sur cette dernière épreuve que nous voulons nous concentrer, en identifiant quels coureurs Campagnolo se battront pour l’or. (Campagnolo est un fournisseur de roues et de groupes pour les équipes UAE Team Emirates, Lotto-Soudal et AG2R Citroën Team, et de roues uniquement pour l’équipe Cofidis, mais il est important de rappeler que les cyclistes Campagnolo concourront cette fois pour leurs équipes nationales au lieu de pour leurs équipes du WorldTour).

 

POGAČAR VISE SON PREMIER MAILLOT ARC-EN-CIEL

 

 

La course sur route élite hommes consiste en un parcours de 268,3 km, qui commence à Anvers et se termine à Louvain. Dans cette épreuve entièrement flamande, les coureurs s’attaqueront à 42 ascensions, pour un total de 2562 mètres de dénivelé. 

C’est exactement le genre d’itinéraire que l’on attend d’un classique belge d’un jour.

Tadej Pogačar dirigera la charge slovène de la course sur route, en utilisant le groupe Campagnolo Super Record EPS avec les roues Bora Ultra WTO

Pogačar est toujours au septième ciel après avoir conservé son titre du Tour de France, suivi du bronze lors de la course olympique sur route de cet été.

Après Tokyo, il a profité d’une belle pause et sa forme physique reste un mystère à ce jour. Ce que nous savons, c’est que Pogačar devient de plus en plus fort au fil des ans

Il a remporté son premier monument en avril, au Liège-Bastogne-Liège, qui s’est déroulé sur un parcours de 259,5 km, situé à moins de 10 km du parcours des Flandres.

C’est peut-être le bon moment pour remporter son premier maillot arc-en-ciel ?

 

HIRSCHI ET COSNEFROY POURRAIENT SURPRENDRE

 

 

Marc Hirschi dirigera l’équipe nationale suisse cette année. L’un de ses objectifs est de faire mieux que l’an dernier, lorsqu’il avait terminé troisième à Imola, en Italie. 

Deux ans plus tôt, Hirschi avait remporté le titre mondial des moins de 23 ans à Innsbruck. Le coureur de 23 ans est très fort et adapté aux épreuves d’une journée. Son palmarès compte déjà La Flèche Wallonne. 

Quant à sa forme physique, on peut dire qu’elle est certainement bonne, puisqu’il a terminé cinquième au Brussels Cycling Classic en août.

Quant à l’équipe française, tous les regards sont tournés vers le champion du monde en titre Julian Alaphilippe

Attention, toutefois. Il y a aussi Benoît Cosnefroy de l’équipe AG2R Citroën Team, dont la condition physique est vraiment excellente à ce moment de la saison. 

 

 

Le cycliste de 25 ans avait toujours remporté de nombreuses courses dans son pays d’origine, la France, sans jamais remporter de victoires en WorldTour. Cependant, les jeux ont changé fin août, lorsque Cosnefroy a dépassé Alaphilippe au sprint et a remporté la Bretagne Classic.

Le parcours de 251 km de la Bretagne Classic se caractérise par un profil vallonné, capable de mettre en évidence à quel point Cosnefroy peut briller sur des parcours au profil similaire aux classiques de printemps. 

De plus, Cosnefroy détient déjà un titre mondial après avoir remporté la course sur route des moins de 23 ans en 2017. 

Alaphilippe sera certainement le meilleur coureur des Français, mais en cas de pépin, on peut compter sur Cosnefroy.

 

TRENTIN VEUT FAIRE MIEUX

 

 

L’Italien Matteo Trentin est l’une des roues rapides du groupe et le parcours de Louvain pourrait être a son gré. Lors des Championnats du monde, le joueur de 32 ans a terminé deux fois dans le top cinq, et il a terminé deuxième de l’édition 2019 pluvieuse dans le Yorkshire. 

À Harrogate, il a perdu de justesse dans le sprint final contre Mads Pedersen.

« J’ai toujours un compte en suspens aux Championnats du monde », a commenté Trentin lors d’une retraite avec l’UAE Team Emirates plus tôt cette année. « J’espère le régler cette année. J’aime le parcours flamand. Il est difficile et tortueux. C’est ce genre de routes qui me fascine ».

 

LES COUREURS QUI POURRAIENT SURPRENDRE

 

 

Il y a aussi quelques vétérans qui pourraient faire des étincelles lors de ces Championnats du monde, à savoir Alexander Kristoff et Rui Costa

Kristoff, 34 ans, est l’un des meilleurs cyclistes norvégiens et a remporté deux monuments et quatre étapes du Tour de France. Au cours des deux dernières saisons, il a montré qu’il avait encore beaucoup de vitesse dans les jambes, remportant la première étape du Tour de France 2020 et le classement par points de l’Arctic Race of Norway de cette année. 

Sa troisième place au Tour des Flandres 2020 confirme son excellente forme physique.

 

 

Venons-en au coureur portugais Costa : il a terminé septième au classement général du Tour de Suisse de cette année et deuxième au Grand Prix du canton d’Argovie. Il a également remporté les championnats nationaux en 2020

Costa pourrait même reprendre le maillot arc-en-ciel qu’il a remporté en 2013 : ce serait une belle surprise !

Mais en cyclisme sur route, tout peut arriver, surtout aux Championnats du monde. 

Une chose est sûre, nous ne pourrons pas quitter la course des yeux une seule minute.

Ce site utilise des cookies pour vous offrir la meilleure navigation possible et à des fins de prospection commerciale et publicitaires. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour connaître notre politique en matière de cookie, cliquez ici.