Sélectionner la langue
  • Italiano
  • English
  • Deutsch
  • Español
  • Français
Le panier est vide
close

Gravel riding avec Mattia De Marchi

22 octobre 2020
Gravel riding avec Mattia De Marchi

Le groupe Ekar mis à rude épreuve avec Mattia De Marchi.

 

L’ancien professionnel teste le nouveau groupe gravel Ekar.

« Campagnolo a fait un excellent travail en conservant le style élégant et en le combinant avec un produit tenace et robuste »

L’ancien coureur professionnel Mattia De Marchi a participé et remporté des victoires dans le monde entier, y compris une victoire d'étape au Tour de Chine avec l'équipe Pro Continental Androni Giocattoli – Sidermec, et devient désormais célèbre pour ses courses d’endurance sur des parcours gravel, comme l’Atlas Mountain Race au début 2020.

Mattia a a récemment testé le groupe Ekar, d'abord comme prototype et maintenant avec l'une des premières versions de notre production, sur son 3T Exploro Race Max « une machine extraordinaire entièrement Made in Italy ! »

Nous l’avons rencontré entre deux courses… 

 

« J’ai testé Ekar la première fois alors qu’il n'était qu’un prototype dans les rues et sur les chemins à proximité de l’usine Campagnolo », explique Mattia. « Ensuite, je l'ai essayé comme un produit fini sur le plateau d’Asiago (près de la maison spirituelle d'Ekar, Cima Ekar) au cours d’un long voyage. J'ai remarqué une grande amélioration de la stabilité de la chaîne sur les surfaces en terre, grâce au nouvel embrayage. Je l'ai essayé sur des montées raides à environ 25 %, puis sur des descentes rapides et sur des descentes techniques. Je dois dire que j'étais heureux de le trouver stable et fiable, et avec un dérailleur arrière rapide et réactif. »

« J’approuve totalement le 1x pour le tout-terrain : moins de problèmes, vélo plus léger, moins de composants à régler et à entretenir. Avec 13 pignons, on a même pas l’excuse de ne pas avoir assez de rapports. Sur une montée raide, si on n’est pas capable de grimper avec un 38-44, il vaut mieux y aller à pied ! »

Sûr et fiable

Mattia a essayé les différentes options de rapports - vitales pour les parcours gravel - mais a aussi fait de nombreux tests pour le tout-terrain et l'adventure riding, comme le test de chute de la chaîne.

 

 « Juste par curiosité, j'ai essayé de faire tomber la chaîne de toutes les façons que je pouvais, mais je dois avouer que je n’y suis pas arrivé », dit-il en souriant. « L’embrayage de ce groupe est le meilleur que j’aie jamais essayé ».

« Même si je me considère encore comme un débutant dans le paysage du gravel, puisque ça ne fait qu’un an que je pratique cette nouvelle discipline, je peux vous dire que la caractéristique la plus importante d’un groupe est sa fiabilité. « Lorsqu’on pédale sur la terre, on se retrouve souvent sur des terrains accidentés où l’équipement est soumis à de fortes pressions. Pour cette raison, les économies de poids ne sont pas aussi importantes ; je préférerais un groupe très fonctionnel et fiable plutôt que léger », explique Mattia.

Prêt pour la course !

Après les essais et les entraînements, Mattia est impatient de participer à la compétition avec le groupe Ekar :

« J'ai hâte de l'essayer à Nova Eroica en octobre ».

 

Le parcours de 143 km entre les Crete Senesi et la région du Chianti a 2700 m de dénivelé et s’articule sur des sentiers de terre, dont certains rappellent le gravier des Strade Bianche. C’est un bel événement et, malgré le nombre limité de participants cette année, c'est le genre de défi que beaucoup d'entre nous aiment ou voudraient affronter.

 

Une gamme pour tous les cyclistes

Matthias est donc clair sur la nécessité d’un groupe gravel robuste, et Ekar répond à ses exigences. Mais le nouveau groupe Campagnolo est également très flexible, avec de multiples options sur des gammes de rapports, pour s'adapter à tous les types de cyclistes gravel.

« La gamme doit être choisie en fonction des parcours prévus », explique Mattia. « Pour les aventures en bikepacking, j’opterais pour un 38T à l’avant avec un 10-44T à l'arrière. Pour les courses courtes de moins de cinq heures je choisirais un 42T avec un 9-42T. Pour une utilisation sur route seulement, mon choix serait un 44T avec une cassette 9-36T. « Je pense que l'espacement entre les pignons est parfaitement optimisé sur toute la gamme. Évidemment, une cassette avec une gamme de 34T provoquera plus de sauts qu’une cassette avec une gamme de 27T, mais on s’y habitue rapidement. Sur terrain accidenté, je n’ai remarqué aucune différence.  »

« Le déraillage est fluide et réactif, mais, comme pour tout autre groupe, il faut toujours envisager de ne pas trop forcer au changement lors des côtes raides. Une autre chose intéressante que j'ai remarqué est le remarquable son « staak », si puissant et net ! »

Même s'il a été conçu à partir de zéro pour le gravel, Mattia pense-t-il qu'Ekar s'identifie tout de même comme un groupe Campagnolo ?

« Campagnolo nous fait penser à la vitesse et aux lignes épurées qui ne semblent pas aller de pair avec la discipline du gravel. Cependant, je pense qu'ils ont fait un excellent travail en conservant le style élégant et en le combinant avec un produit tenace et robuste. La meilleure caractéristique du groupe Ekar est la gamme de rapports exclusive d’une cassette de pignons 13 vitesses. Savoir qu’on a 13 vitesses disponibles à l’arrière est une sensation fantastique ! »

 

Merci Mattia et bonne Eroica !

Découvrez Ekar

Ce site utilise des cookies pour vous offrir la meilleure navigation possible et à des fins de prospection commerciale et publicitaires. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour connaître notre politique en matière de cookie, cliquez ici.