Sélectionner la langue
  • Italiano
  • English
  • Deutsch
  • Español
  • Français
Le panier est vide
close

Préparation du contre-la-montre au Tour de France

15 juillet 2021
Préparation du contre-la-montre au Tour de France

Choisir les roues et le groupe Campagnolo les mieux adaptés est le détail qui peut faire la différence entre la victoire et la défaite sur le Tour de cette année.

Observons l’étape décisive : la vingtième.  L’avant-dernière étape du Tour de France 2021, un contre-la-montre de 30,8 km entre Libourne et Saint-Émilion, est la plus susceptible de décider du vainqueur de cette année. 

 

 

Cela s’est déjà produit en 2020, lorsque le coureur de l’équipe UAE Team Emirates, Tadej Pogačar, qui a utilisé des groupes et des roues Campagnolo pour l’épreuve, s’est donné corps et âme pour dépasser le leader de la course Primož Roglič et s’adjuger le maillot jaune. Le contre-la-montre est souvent devenu l’étape décisive du cyclisme moderne. 

L’épreuve dans laquelle chaque coureur est seul et doit tout miser sur sa propre énergie, sans pouvoir compter sur le travail de ses coéquipiers. Le secret est de tout mettre en œuvre, de faire un effort pouvant être soutenu tout au long de l’épreuve et, bien sûr, de choisir les composants les plus aérodynamiques et les plus avancés.

 

LENTICULAIRES

 

 

Nous ne savons pas avec certitude quels composants Pogačar utilisera pour la vingtième étape de Libourne à Saint-Émilion. Nous savons cependant que le parcours sera plat, avec seulement une petite bosse de 93 mètres à Montagne. 

Il est donc très probable que le Slovène opte pour la configuration gagnante de la cinquième étape, qui comprenait la roue lenticulaire Bora Ultra TT de Campagnolo.

L’absence de rayons sur la roue permet de réduire l’impact des vents latéraux, évitant ainsi de ralentir le cycliste. 

Plus l’impact du vent sur les composants du vélo et sur le cycliste lui-même est faible, plus la résistance du corps à l’air est faible. Ce qui ne signifie qu’une chose : davantage de vitesse. 

La configuration choisie par Pogačar lors de la cinquième étape l’a démontré. Nous savons très bien qu’en contre-la-montre, le manque de rigidité de la roue arrière peut réduire la puissance du pédalage. Mais pas de panique pour les coureurs des équipes UAE Team Emirates, AG2R Citroën Team et Lotto-Soudal : les nouvelles roues Bora Ultra TT sont 8 % plus rigides que les roues concurrentes.

 

 

Bien qu’aérodynamiques, les roues lenticulaires ont toujours eu un gros inconvénient : le poids. Mais ce ne sera plus un problème : les nouvelles roues Bora Ultra TT de Campagnolo pèsent 111 g de moins légères que le modèle précédent. C’est important car la physique nous dit que plus la roue est lourde, plus cela augmentera le poids de la masse en rotation, compromettant ainsi l’accélération. 

Les roues moins lourdes permettent aux coureurs tels que Pogačar de prendre l’avantage sur leurs rivaux, ce qui est important dans les épreuves plus techniques comme les contre-la-montre.

 

LES AVANTAGES DU PROFIL HAUT

 

 

La vitesse d’un cycliste dans un contre-la-montre est également influencée par le choix de la roue avant. Pour la cinquième étape du Tour, en effet, Pogačar et ses mécaniciens ont opté pour la Bora WTO 77 de Campagnolo. Il est très probable que ce choix se répète à l’étape 20. 

Un profil de 77 mm, comme celui de la Bora WTO 77, favorise la libération du flux d’air, assurant une plus grande vitesse au coureur. Mais ce n’est pas tout : son design unique lui confère une plus grande stabilité et permet une meilleure maniabilité, ce qui est crucial dans un contre-la-montre, surtout lorsque le vent souffle. 

En effet, la WTO 77 est conçue pour offrir des avantages aérodynamiques lorsque le vent souffle à un angle compris entre 12 et 17 degrés.

En outre, la section de la jante (26,5 mm) contribue à la performance de la roue de deux manières. 

 

 

Tout d’abord, le choix de pneus de 25 mm permet au système jante-pneu de ne faire qu’un. Cela permet d’équilibrer le flux d’air entre la roue et le pneu, ce qui n’est pas le cas lorsque le pneu est trop fin. La résistance au roulement est également réduite, grâce à la flexion du pneu. 

À la même pression, un pneu plus large aura la même surface de contact qu’un pneu étroit, car sur la route, alors que le pneu plus large s’aplatit en largeur, le pneu plus étroit s’aplatit en longueur. Les pneus plus larges sont beaucoup plus confortables que les pneus minces en raison du plus grand volume d’air entre Pogačar et la route.

 

 

En bref : elles sont rapides, très rapides.

Mais la configuration aérodynamique pour le contre-la-montre de Pogačar ne serait pas complète sans le Super Record de Campagnolo. Le groupe tant apprécié des coureurs offre un changement de vitesse plus agile et plus précis. 

Les leviers de vitesse situés à chaque extrémité du guidon sont également faciles à utiliser et permettent au cycliste de conserver son aérodynamisme et sa vitesse.

 

 

Aucune discipline ne met à l’épreuve le vélo d’un coureur du Tour de France comme le contre-la-montre auquel nous allons assister : une épreuve que Tadej Pogačar passera une fois de plus avec brio.

 

 

© TDW / Getty Images

Ce site utilise des cookies pour vous offrir la meilleure navigation possible et à des fins de prospection commerciale et publicitaires. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour connaître notre politique en matière de cookie, cliquez ici.