Sélectionner la langue
  • Italiano
  • English
  • Deutsch
  • Español
  • Français
Le panier est vide
close

Pogačar veut terminer la saison en beauté à la course « Il Lombardia »

4 octobre 2021
Pogacar veut terminer la saison en beauté à la course « Il Lombardia »

Tadej Pogacar mènera l’équipe Campagnolo vers une fin de saison brillante au monument.

« Il Lombardia », anciennement connu sous le nom de Giro di Lombardia, a lieu le samedi 9 octobre et est le dernier monument de la saison

L’année dernière, la course, qui a été courue pour la première fois en 1905, s’est déroulée à la mi-août en raison de la pandémie de Covid. 

Cette année, la course revient en queue de peloton, comme le veut la tradition, et est destinée à fermer le rideau de 2021 pour de nombreux coureurs du World Tour.

Alors, à quoi s’attendre de la classique de fin de saison ? Sans aucun doute, la plus grande nouveauté est l’arrivée, qui a été déplacée de Côme à Bergame pour la première fois depuis 2016. 

Les coureurs s’attaqueront à un parcours long de 239 km, partant des rives du lac de Garde, pour ensuite gravir le Ghisallo à 30 km - l’ascension sera abordée du côté le plus simple, celui d’Asso.

De là, le parcours serpente vers les ascensions les plus difficiles de la course. À environ 100 km se trouve l’ascension de Roncola, longue de 9,4 km, dont la première partie a des pentes allant jusqu’à 17,2 %, suivie d’une longue section centrale à 8,2 %. 

 

 

Ce sera ensuite au tour d’autres ascensions, dont celles de Berbenno, Dossena, Zambla Alta et Passo di Ganda - cette dernière longue de 9,2 km : c’est la partie arrière du célèbre Stelvio.

Mais quand on monte, il faut aussi redescendre. Avec une descente de 20 km et 19 lacets, les coureurs se dirigent vers Bergame pour affronter la dernière montée raide de la ville haute : c’est la dernière chance qu’ils ont de faire l’histoire.

Mais un coureur Campagnolo entrera-t-il dans l’histoire ?

Un cycliste qui choisit le groupe Super Record et les roues Bora pour affronter les 4500 m de dénivelé ? 

C’est très probable… commençons par les protagonistes de l’UAE Team Emirates.

 

UAE TEAM EMIRATES

 

 

Le double champion du Tour de France, Tadej Pogačar, participera pour la première fois à « Il Lombardia » et fait partie des favoris. Il pourrait certainement remporter son deuxième monument de la saison, après l’impressionnante victoire Liège-Bastogne-Liège ce printemps. 

Le coureur de 23 ans n’a pas brillé lors des championnats du monde brutaux, terminant 37e. Mais le parcours de « Il Lombardia » se conjugue avec les atouts de Pogačar. 

Le fait d’avoir accumulé des kilomètres lors du dernier championnat du monde l’a certainement aidé dans la préparation, puisqu’il a très peu concouru après le bronze olympique du 24 juillet.

Marc Hirschi, 23 ans, est un autre coureur de l’UAE Team Emirates adapté au parcours de « Il Lombardia ». Cycliste complet, le Suisse a déjà remporté une classique – La Flèche Wallonne en 2020 – et semble plus confiant après avoir rejoint la nouvelle équipe (pensez à sa deuxième place au récent Tour de Luxembourg).

Il y aura aussi l’Italien Davide Formolo à « Il Lombardia » qui tentera une nouvelle fois de briller sur ses routes, après avoir terminé 15e au général du Giro d’Italia cette année.

 

LOTTO-SOUDAL

 

 

L’équipe belge doit encore confirmer la plupart des coureurs qui participeront à « Il Lombardia » : pour l’instant Harm Vanhoucke et Filippo Conca sont les seuls noms certains. Vanhoucke est à la recherche d’une victoire italienne après avoir été très proche dans la 11e étape du Giro d’Italia de cette année. 

Le coureur de 24 ans faisait partie de l’échappée gagnante de la journée avec son coéquipier Roger Kluge à ses côtés. Mais les chances de victoire se sont évanouies à cause d’une chute, après quoi il a poursuivi le groupe avec une détermination impressionnante, devant se contenter de la troisième place.

Quant à Conca, le nouveau professionnel aura l’avantage de connaître le territoire : le jeune de 22 ans s’entraîne en effet dans cette région. Conca, qui vit à Bellano, une petite ville sur le lac de Côme, a déclaré plus tôt cette saison : 

« Je connais certaines des ascensions légendaires, comme la Madonna del Ghisallo, comme ma poche. C’est toujours spécial de s’entraîner sur ces ascensions »

Ayant remporté deux fois la cinquième place du Giro d’Italia U23 (Baby Giro), il compte bien marquer sa dernière course en 2021.

 

AG2R CITROEN

 

 

L’Australien Ben O’Connor a une belle saison derrière lui avec une quatrième place au Tour de France : un résultat décisif pour sa carrière. Le coureur de 25 ans a pu porter sur ses épaules le fardeau de devoir lutter à domicile pour l’une des meilleures équipes françaises, couronnant le Tour avec la victoire de la neuvième étape - 144,9 km de Cluses à Tignes. 

Les courses d’une journée ne sont pas son fort, mais il devrait bien faire dans les ascensions difficiles. Son coéquipier Aurélien Paret-Peintre (25 ans) a également réalisé un excellent Tour, terminant 15e au classement - un placement qui arrive après la 16e place du Giro d’Italia 2020. Pas mal pour ses deux premiers grands tours. 

Paret-Peintre a également terminé quatrième du Piccolo Giro di Lombardia 2017 (la version pour les moins de 23 ans de « Il Lombardia »). 

S’il court bien le 9 octobre, il pourra profiter d’une période de vacances fantastique.

Bonne chance à tous les coureurs et à toutes les équipes soutenus par Campagnolo pour « Il Lombardia 2021 ».

Ce site utilise des cookies pour vous offrir la meilleure navigation possible et à des fins de prospection commerciale et publicitaires. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour connaître notre politique en matière de cookie, cliquez ici.