Sélectionner la langue
  • Italiano
  • English
  • Deutsch
  • Español
  • Français
Le panier est vide
close

Pogačar se prépare à la Milan-Sanremo

17 mars 2022
Pogačar se prépare à la Milan-Sanremo

Ce samedi, les trois équipes WorldTour Campagnolo seront au départ de la Milan-Sanremo. 

Tous les projecteurs sont braqués sur un coureur en particulier.

C’est ce samedi 19 mars qu’aura lieu la première « monument » de la saison, à savoir l’édition 2022 de la Milan-Sanremo. 

Avec un parcours de 293 km, il s’agit de la classique la plus longue du calendrier. La course, dont la première édition se déroula en 1907, est également surnommée « La Classicissima ». L’itinéraire de cette 112e édition se développe au sud de Milan. 

Le parcours est principalement plat jusqu’au col du Turchino, à environ 130 km du départ. Cependant, il y aura peu de sélection sur le Turchino. Les attaques et les échappées ne manqueront pas, mais l’histoire nous apprend que le moment clé de la course n’arrivera pas avant le 240e km. 

Arrivés aux Tre Capi, les coureurs Campagnolo montreront tout leur punch en vue du final. En onze km, l’itinéraire passe par Capo Mele, Capo Cervo et Capo Berta. Il s’agit de montées plus douces que raides. 

 

 

Mais leur importance est symbolique : traditionnellement, c’est le moment de la course où les équipes abattent leurs cartes. Les coureurs arrivent ensuite à la Cipressa, l’ascension de 5,6 km avec une pente moyenne de 4,3 % et des pointes de 9 %.

Il s’agit pour les athlètes, qui ont déjà 263 km dans les jambes, d’un véritable test de résistance musculaire qui fait souvent des dégâts parmi les sprinters.

Ceux qui restent en tête dans la descente de la Cipressa doivent serrer les dents jusqu’au Poggio de San Remo. Sur le papier, la montée semble facile : seulement 3,7 km, avec une pente moyenne de 3,7 %. Mais après la longue distance parcourue à un rythme endiablé, les coureurs pourraient désormais être dispersés sur plusieurs points du parcours.

Si les jambes répondent, et que l’énergie le permet, ils arrivent à la descente vers Sanremo.Les coureurs qui utilisent l’incomparable groupe Campagnolo Super Record EPS et les roues Campagnolo Bora Ultra Bora WTO ne manqueront pas à l’appel. 

Mais qui se bat pour la victoire ?

 

UAE TEAM EMIRATES

 

 

Pour la Milan-San Remo, toute l’équipe compte sur Tadej Pogačar.  Le Slovène de 23 ans, qui est le plus jeune coureur à avoir remporté deux éditions du Tour de France, est l’homme des records. 

En 2022, il veut faire place nette : il a déjà été victorieux à l’UAE Tour, à la Strade Bianche et à la Tirreno-Adriatico. Grâce à cette dernière victoire – la dixième de sa carrière dans une course à étapes –, il fait désormais partie des favoris pour la Sanremo.

Compte tenu de la forme physique du Slovène et de l’équipement Campagnolo que Pogačar utilisera durant la course, ses adversaires ont des raisons de s’inquiéter. Cette fois, compte tenu de la longueur du parcours, Pogačar pourra difficilement s’imposer en solitaire à 50 km de l’arrivée, comme lors de la Strade Bianche.  

 

 

Une attaque sur le Poggio ou la Cipressa semble plus probable. Tout le monde a remarqué sa grande habileté en descente sur le parcours de la Strade Bianche.

L’histoire pourrait se répéter à San Remo.

De formidables coéquipiers, tels qu’Alessandro Covi et Diego Ulissi, seront aux côtés de Pogačar. Matteo Trentin, qui sera également présent sur la ligne de départ, est un autre coureur qui pourrait viser le sprint final. Jusqu’à présent, il est arrivé en dixième position à deux reprises à la Milan-Sanremo.

 

AG2R CITROËN TEAM

 

 

L’équipe AG2R CITROËN TEAM, soutenue par Campagnolo, mise tout sur Oliver Naesen, qui a terminé deuxième à la Milan-San Remo de 2019. C’est la première et unique fois que Naesen est monté sur le podium d’une « monument », malgré son indéniable potentiel. 

Il y a trois ans, il a fait place nette en attaquant sur le Poggio. Que se passera-t-il ce week-end ? Il est en excellente forme, comme le prouve sa quatrième place à l’Omloop Het Nieuwsblad.

Mais la liste des incroyables coureurs de l’équipe AG2R Citroën ne s’arrête pas là. Andrea Vendrame, Bob Jungels, Greg van Avermaet et Benoît Cosnefroy seront également présents à Milan. 

Chacun d’eux est assez fort pour réaliser une excellente course. Le résultat final dépendra de la tactique adoptée par l’équipe pendant la course.

 

COFIDIS SOLUTIONS CREDITS

 

 

La saison 2022 a commencé sur les chapeaux de roues pour Cofidis, qui a déjà quatre victoires en poche grâce à Bryan Coquard et Benjamin Thomas qui en ont remporté deux chacun. Ils seront tous les deux sur la ligne de départ à Milan, mais Alexis Renard pourrait également réserver quelques surprises. 

Le jeune coureur de 22 ans a fini le Saudi Tour avec une excellente dixième place et a terminé huitième lors de la première étape du Tour des Alpes Maritimes et du Var en février. Comment Renard se comportera-t-il lors de sa première participation à la Milan-Sanremo ? 

Simone Consonni, Davide Cimolai et Kenneth Van Bilsen seront également présents à Milan.

Campagnolo souhaite à tous ses coureurs de formidables performances dans cette légendaire classique.

 

© TDW / Getty Images  

Ce site utilise des cookies pour vous offrir la meilleure navigation possible et à des fins de prospection commerciale et publicitaires. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour connaître notre politique en matière de cookie, cliquez ici.